Prenons un peu de temps aujourd’hui pour explorer les jardins du château de Versailles. Il s’agit sans doute d’un des plus beaux exemples de jardins à la française.

Façade du château de Versailles
Orangerie savon naturel

Les jardins de Versailles

Le château de Versailles a été successivement un relais de chasse, un lieu du pouvoir pour la royauté française et aujourd’hui un musée et un parc. Ses origines remontent au XVIIe siècle. Le domaine s’étend aujourd’hui sur plus de 800 hectares entre le château, les jardins, le parc, le Trianon, …

Le domaine végétal de Versailles est particulièrement remarquable grâce à l’art de la perspective. Depuis la fenêtre centrale de la galerie des glaces, une perspective se déploie au-delà du parterre d’eau vers l’horizon. Cette grande perspective fût aménagée par André Le Nôtre en faisant creuser le Grand Canal.

La création des jardins est un travail titanesque. Des quantités impressionnantes de terre sont alors déplacées. Cette terre est nécessaire pour niveler les espaces et aménager les parterres, creuser les bassins, le Grand Canal ou encore l’Orangerie. Des arbres de grandes tailles sont acheminés dans le parc, provenant de toutes les régions de France.

L’Orangerie du château de Versailles

En contrebas du château se trouve l’Orangerie, construit par Jules Hardouin-Mansart. Dès 1663, le château de Versailles se dote d’une orangerie. L’emplacement est parfait, le bâtiment est exposé plein sud et est protégé des vents froids. En 1683, Jules Hardouin-Mansart agrandit le bâtiment et double sa longueur. Ainsi la galerie centrale est longue de 150 mètre et haute de 13 mètres. Les murs de l’orangerie font 4 à 5 mètres d’épaisseurs. Les doubles vitrages, la grandeur des baies et l’exposition permet de maintenir une température qui ne descend pas au-dessous de 5° C.

Afin de remplir son Orangerie, Louis XIV rassemble les orangers des maisons royales. De plus, il multiplie les achats de nouveaux végétaux, orangers du Portugal, d’Espagne ou d’Italie, citronniers, lauriers roses, palmiers ou encore grenadiers, certains ayant jusqu’à plus de 200 ans.

L’Orangerie de Versailles devient rapidement la plus grande d’Europe.

L'orangerie du château de Versailles

Le parterre de l’Orangerie

Le parterre de l’Orangerie est relativement vaste avec trois hectares. Cet espace est composé de quatre pièces de gazon et d’un bassin circulaire. Lorsque les beaux jours approchent, il accueille l’ensemble des orangers, lauriers roses, arbustes, … qui séjournent à l’intérieur du bâtiment l’été. La manipulation des caisses est une logistique remarquable.

Une inspiration pour la marque Onirism

Ce lieu chargé d’histoire est une inspiration forte pour la marque de cosmétiques Onirism. L’Orangerie de Versailles est un exemple exceptionnel des orangeries que l’on pouvait trouver dans toutes l’Europe. Onirism s’inspire de ces lieux remplis de senteurs fleuri pour développer sa collection Orangerie. Une collection de cosmétiques autour du beurre de karité et de l’orange douce ou de la fleur d’oranger.

Quels produits dans la collection Orangerie ?

Nous vous proposons un savon précieux Orangerie au beurre de karité et à l’huile essentielle d’orange douce. Il s’agit d’un savon solide saponifié à froid. Il est de grande qualité et naturellement hydratant. D’autres produits de cette collection sont à venir, comme un savon liquide à la fleur d’oranger.

Savon orangerie. Savon solide saponifié à froid au beurre de karité et à l'orange douce. Mock up savon. Desing de savon. Savon à l'orange sur un fond de couleur orange.
Savon Orangerie saponifié à froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *